Faire preuve d’audace

Nos vies sont à l’image d’un grand laboratoire où nous faisons l’expérience de la relation à soi, de la relation aux autres et au monde. C’est dans notre quotidien que nous accédons à la connaissance de nous-mêmes et expérimentons de nouvelles façons d’agir, testons de nouveaux comportements, adoptons de nouvelles postures.

Se connaître, c’est certes comprendre des notions théoriques, devenir de plus en plus consciente, mais c’est surtout expérimenter, dans la matière.

En ce mois de juillet 2021, je vous propose de faire preuve d’audace, d’oser en conscience et de mettre en action quelque chose de nouveau dans votre vie.

Rappelez-vous votre tendre enfance. La vie était un vaste terrain d’expérimentation. Sans vous poser de questions, vous découvriez naturellement toutes sortes de choses, un parfum, un goût, la sensation excitante de voler de plus en plus haut avec la balançoire, l’observation attentive d’un insecte, le délice de vous rouler dans l’herbe fraichement tondue.

Puis, petit à petit, vous avez appris à vous adapter au monde. Vos parents, éducateurs, enseignants, la société vous ont appris quels comportements étaient acceptables, valorisés et ce qu’il ne faut surtout pas faire.

C’est ainsi que vous avez appris à montrer tout un pan de vous-même et éviter tout ce qu’il ne faut pas montrer, faire, sous peine d’être rejetée.

Aujourd’hui, je vous invite à oser quelque chose de nouveau ; partir à l’aventure avec un esprit ouvert à cet inconnu qui vous attend. Nul besoin de faire un saut en parachute si cela vous terrifie, mais choisir de tenter l’expérience de ce que vous ne vous permettez pas de faire d’ordinaire, quelque chose qui vous fait un peu peur. Prendre vos craintes fermement par la main et vous lancer.

Je me rappelle un défi que je m’étais lancé durant un séminaire. J’aime beaucoup être coquette, joliment habillée, cela me rassure de me montrer ainsi. Jamais je ne me serais permise à l’époque de sortir dans la rue mal fagotée, sans maquillage, les cheveux hirsutes. C’est pourtant ce que j’ai choisi de faire. J’ai revêtu une chemise de nuit juste horrible et très voyante et suis partie en ville déambuler.

Au départ, j’aurais voulu disparaître dans un trou de souris, je n’osais pas relever la tête et regarder des inconnus. Montaient en moi toutes sortes d’injonctions, de craintes : “c’est totalement inacceptable de te montrer ainsi”, “qu’est-ce que vont penser les autres”, ils vont te prendre pour une folle qui erre dans les rues, quelle honte !”. Une fois cette vague de sensations désagréables, j’ai pu me détendre et constater que je n’étais pas morte après tout.

Rassurez-vous, je ne sors plus dans la rue en chemise de nuit 😊. Cependant, c’est avec facilité que je sors sans artifices ni maquillage si je ne suis pas d’humeur. Quelle libération !  J’ai le choix !

J’ai créé pour vous un guide pour vous aider à déterminer ce que vous pourriez faire d’inédit. Vous y trouverez également des exemples de personnes que j’ai accompagnées et qui ont osé, cela pourra peut-être vous inspirer. Vous verrez que cela peut être rafraîchissant, amusant, créatif !

Prête ? Je vous souhaite une belle aventure dans l’inconnu. N’hésitez pas à partager avec moi par courriel votre expérience et ce que vous avez ressenti, j’aurai plaisir à vous lire et à partager avec vous.

 

Avec chaleur et bienveillance

0 commentaires